Tout juste arrivee hier matin, me voici donc entamant ma descente (wooooh), d'ici quelques jours (et une triste quantite d'heures de car confortable) je serais a Oaxaca !

Point de photo aujourd'hui non plus (mais elles reviennent, des que j'aurais un ordi avec lesquelles elles sont transferables), par contre le temps d'anecdoter un rien la semaine qui vient de s'ecouler...

Mon sac est plus lourd (j'ai craque pour le plus gros carnet du monde, en bois et papier recycle, comme prochain carnet de bord de vie, moi qui me disais que j'aimais me les faire offrir, la je n'ai pas pu resister) MAIS je vais laisser quelques trucs a DF en chemin normalement.

J'ai decouvert une sorte de gateau de fromage pas bon, et pu marcher aux alentours de Real sensiblement esseulee mais super en securite (et pour une fois, c'est pas moi qui l'ai dis !). Je suis tombee amoureuse des representations del Quijote ici, et me sens enfin prete a affronter ce bouquin a mon retour. Les promenades vers Rio Verde et Tamasopo (entre les jours a San Luis de Potosi et a Real : mon chemin reste un peu foufou-rallongi) etaient vraiment superbes, avec une vegetations puissantes et acceuillante, et de l'eau.

Et, surprise, etonnement, sideration et allignement planetaire, je suis a la moitie de mon voyage aujourd'hui (ou hier ou demain, ca depend si j'arrive a echanger mon billet a DF en chemin pour ce fameux 15 septembre, fete de l'independance) et ai du mal a croire que ce n'etait "que ca" ce qui m'effrayait tant avant de partir (m'enfin, il reste un mois) et "tout ces petits ca" que je trouve en chemin.

Un rapide point subjectif et non-exhaustif de la route : une 30aine d'interieurs d'eglises, 50aine de tacos, 2 jours de trop chaud-quelle-horreur-que-fais-je-ici a veracruz, 4 kilos de figues de barbarie, 1 noix de coco, 1 coup de soleil, quelques familles chaleureuses... et en ce moment une ville perchee sur des collines-montagnes, charmante, et avec des cycles de cinema du XXeme chouettes...

PS : + Une allergie a ma creme solaire bio-non-destructrice-de-coraux-sans-particules-micro-... ca valait bien la peine  !